Octobre rose : la prévention, c’est du sérieux

Informer sur les cancers du sein, c’est l’objectif d’Octobre rose organisé à l’échelon national. À Saint-Herblain, la prévention se déroule dans les quartiers, au plus près des habitants.
Wafa habite le quartier du Sillon. Depuis plusieurs années, elle se mobilise pour Octobre rose. Parent d’élèves de l’école Nelson-Mandela, participante au dispositif “habitants-relais” et membre de la commission parentalité du centre socioculturel du Sillon, la jeune femme fait passer le message autant qu’elle le peut à la sortie de l’école, quand elle croise ses voisines, au centre socioculturel… : le dépistage du cancer du sein permet de sauver des vies. “La santé, c’est important. Je souhaite transmettre les informations dont je dispose auprès des habitants et particulièrement des femmes du quartier. Le dépistage, il faut en parler” confie Wafa. Le jour J, elle sera présente place des Thébaudières sur le stand d’Octobre rose pour inviter les femmes à se faire dépister.  

Objectif : 80% des femmes dépistées

La manifestation se déroulera au cœur des 4 quartiers herblinois en partenariat avec le Centre régional de coordination des dépistages des cancers des Pays de la Loire (CRCDC ex Cap santé 44), l’Institut de cancérologie de l’ouest (ICO) René-Gauducheau, la Ville et les écoles herblinoises en partenariat avec Europadonna et les 4 centres socioculturels. Une infirmière ou un médecin seront présents sur le stand pour informer les habitants. “Le message que nous portons est d’inviter les femmes de 50 à 74 ans à passer une mammographie tous les deux ans. Notre objectif est d’atteindre 80% des femmes des Pays de la Loire dépistées alors que nous n’en sommes qu’à 52,6% et la pandémie n’a pas facilité les choses” explique Gwenaèle Judalet, infirmière au CRCDC. Un buste de palpation sera installé sur le stand pour rappeler aux femmes la nécessité de demander une fois par an une palpation des seins à un professionnel de santé. “Un professionnel est en capacité d’identifier une éventuelle tumeur” affirme Mme Judalet. Des professionnels de santé (infirmière ou médecin) seront présents pour proposer des jeux, quizz, buste d’autopalpation ainsi que des activités sportives douces. Dans les quartiers nord et est, un bus porté par l’association “À vos soins” sera présent.
  • Mercredi 20 octobre 14h-17h, place Denis-Forestier (quartier est)
 

Cancer du sein : le plus fréquent

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en France. Il représente la première cause de décès par cancer chez la femme avec 12 146 décès en 2018. Le dépistage permet de détecter la maladie de façon précoce. Plus la maladie est détectée tôt, plus le traitement est simple et efficace. La guérison est obtenue dans 90% des cas quand la taille du cancer est inférieure à 1 cm et quand les ganglions ne sont pas touchés. La mammographie est l’examen de référence et peut être complétée dans certains cas par un autre examen (échographie…).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal